Géraldine : « J’ai appris beaucoup de choses sur le plan éducatif ! »

Tem.Geraldine1b-200Géraldine est l'une des jeunes (à droite) qui partent en décembre dans un pays du sud dans le cadre du volontariat Vidès. En juillet, elle a participé à un camp de formation à Ganshoren pour s’y préparer …

« Nous étions une dizaine de jeunes volontaires, en plus des sœurs salésiennes. Arrivés sur place avec nos idées de jeux et d'ateliers, on nous a expliqué tout le déroulement du stage, des journées. Voilà plus ou moins une journée type : le matin, nous accueillons les enfants à  partir de 8h30. La journée est ensuite introduite par un chant que tout le monde entonne à cœur joie et un morceau de la pièce de théâtre qui s'étendait sur les 2 semaines. Il y a par après des jeux par tranches d'âges. Après la

collation, place aux ateliers (proposés par les animateurs et choisis par chaque enfant). Un bon pique-nique puis c'est reparti pour un grand jeu par équipe dans Ganshoren ou même parfois dans le bois. Pour les enfants, ces supers journées se terminent à 17h00 et ils rentrent chez eux pour revenir encore plus motivés le lendemain ! Pour nous, nous avions chaque soir une activité organisée : un jeu, une formation (tout en jouant!),...
En plus de cela, il y avait des journées plus spéciales comme une matinée à  la piscine, un jeu à vélo pour les plus grands, une journée dans le centre-ville ou même une journée à  la plage !


Ce que j'ai particulièrement aimé dans l'organisation de cette formation, c'est que j'étais animatrice animée. Je m'explique. J'aime beaucoup être avec des enfants et jouer avec eux (je suis d'ailleurs dans le scoutisme depuis un bon bout de temps) mais je n'avais jamais animé dans ce contexte-là (autant d'enfants en stage d'été). Je suis arrivée là avec mes idées et ma façon de faire mais n'étant pas vraiment sûre de moi puisque je ne savais pas dans quoi je me lançais, c'était un peu flou ! Ce qui était super chouette, c'était donc que "le gros" (et même bien plus) était déjà organisé par les sœurs qui, elles, connaissent ce public et ce qui marche et ce qui marche moins. Tout le programme, les grands jeux, les sorties étaient donc organisés. Après, c'était à  nous d'y mettre notre grain de sel en apportant, de nos divers horizons, nos idées de jeux et d'ateliers et notre expérience en animation. Mais c'est surtout l'expérience (éducative et organisatrice) des sœurs qui fit que ce stage "roula". Eh bien oui, pas toujours facile de s'en sortir quand il faut prendre le bus et que certains ont leur abonnement, certains leur carte ou d'autres encore des sous et qu'il faut en même temps gérer la montée d'un si gros groupe dans le bus ! Mais l'organisation fut pointilleuse et cela ne posa aucun problème!

Ce qui était aussi vraiment agréable, c'était que les groupes pour les activités changeaient 3 fois par jour. Le matin, j'animais les 10-11 ans avec Christian. Plus tard, l'atelier sport avec Thalyton et Sophie. L'après-midi, le groupe "Boule et Bill" avec Daphné et Sœur Sylviane. Cela me permettait de n'être pas toujours avec les mêmes enfants et de faire connaissance avec beaucoup d'entre eux mais aussi avec les autres animateurs ! Comme la journée était découpée en plusieurs parties tout à  fait différentes mais aussi chouettes les unes que les autres, elle passait à  toute allure !

Je suis donc revenue de ce stage avec cette sensation d'avoir donné du temps (et utilement à  voir l'enthousiasme des enfants à  vouloir revenir l'an prochain !) mais aussi d'avoir beaucoup appris : Du plus concret comme des idées de jeux et des manières d'organiser ou encore d'animer mais aussi beaucoup de choses sur le plan éducatif car chaque animé est différent et apporte un plus à notre petit bagage d'animatrice !

J'étais donc une jeune qui aimait simplement être avec les enfants et ce stage s'est merveilleusement bien passé ! Pas évident de quitter ces supers jeunes après une semaine quand on sait que la fête recommencera de plus belle le lundi suivant! »