Vidès Bruxelles: un camp trop court !

 

« Il faudrait 3 semaines de camp, car 2, c'est trop court ! ». Ce cri du cœur d'un jeune animateur montre à lui seul que le camp de formation au volontariat Vidès qui s'est déroulé à Ganshoren du 9 au 23 juillet dernier, pour la 4ème fois, a de nouveau rendu heureux de nombreux enfants ... et leurs animateurs !

 

 

 

Ils étaient plus de 80 ans cette année, âgés de 5 à 15 ans et répartis en 6 équipes (chacune avait une couleur de foulard différente) : les Péniches, les Chevaux, les Roulottes, les Camions, les Voitures et les Caravanes. Le thème du camp était en effet celui des Gens du voyage ...


Chaque jour après le petit déjeuner et un temps de prière, les animateurs accueillaient les enfants. Le thème était lancé grâce à un chant, un sketch, la présentation du mot d'ordre de la journée (exemples : « Fais le premier pas », « ose aller jusqu'au bout », « découvre une autre culture ... »). Ensuite : activités par « tranches d'âges », puis ateliers et pique-nique (merci à Sr Rita qui l'agrémentait de bons potages !) ... Chaque après-midi : un grand jeu (jeu à postes, jeux olympiques, ... à l'internat, dans le quartier, autour de la basilique, dans les bois, dans Bruxelles ...), suivi du goûter et de jeux libres avant le retour à la maison...


Il y a même eu une promenade en péniche le long du canal, une journée vélo pour les 13-15 ans, la « journée belge » le 21 juillet : au parc Royal les militaires avaient prévu de nombreuses attractions qui ont enchanté petits et grands .... Un soir par semaine, les ados, tout fiers, revenaient à l'internat pour une veillée spéciale pour eux, avec les animateurs !

Tout au long des deux semaines, chaque atelier (bricolage, danse, théâtre ....) préparait un numéro pour le spectacle final. En effet, le dernier soir, un spectacle suivi d'un barbecue a rassemblé les familles. Il y avait même un animateur vidéo cette année ... qui a d'ailleurs réalisé une vidéo de 5 minutes très chouette, pleine de mouvements et de joie ...


Durant tout le camp, les animateurs se retrouvent entre eux après 17 h pour évaluer, programmer les journées et aussi se former au volontariat éducatif salésien : soirées sur le Vidès international, la pédagogie de Don Bosco, les gens du voyage, formations secourisme, petits jeux, chants, grands jeux, temps de prière, etc. ... Les pré-animateurs, des jeunes de 14 à 16 ans qui désirent se mettre au service des plus jeunes et qui prennent des responsabilités au fur et à mesure des formations, étaient aussi motivés et dynamiques que les animateurs, aux petits soins pour les enfants  : merci à tous !


 

Bravo pour la formidable organisation, soignée jusque dans les détails : elle a sûrement beaucoup contribué à la réussite de ces deux semaines hyper intenses ! Bravo pour la bonne ambiance : comme l'écrit une participante : " Chacun, jour après jour, enrichi des ses rencontres et de ses expériences, a construit une merveilleuse famille, tellement fraternelle, déjà enthousiaste de se revoir l'année prochaine" !